compteur des visites


Menu
Accueil
Galerie Photos
Calendrier
Nous contacter
Notre_commune
Les gestes qui sauvent
Grades
La Caserne
Effectif
devenir_sapeurs_pompiers
vehicules_et_materiel
Equipes de Garde
Historique
secteur_d_interventions
Pompiers depuis 1914
Galerie photos
Météo
Le temps

à La Bernardière


Cliquer ici pour météo LA BERNARDIERE
Stats
pages vues depuis le
09/01/2006 : 133146

 · Membres : 25
 · News : 1
 · Downloads : 0
 · Liens : 1



Attention ! les conseils ci-dessous ne remplacent pas une formation au secourisme dispensée par un organisme agréé ou une association habilitée (Croix Rouge, Protection Civile,...).
Seule une telle formation vous permettra de pratiquer le secourisme avec un maximum d'efficacité et de sécurité.
Néanmoins ils peuvent vous aider à sauver une vie:


SP LA BERNARDIERE - 2006



Les gestes de premiers secours

Comment vérifier qu'une personne est consciente - La libération des voies aériennes ( LVA ) - Vérifier que la personne inconsciente respire - La mise en position latérale de sécurité (PLS ) - La ventilation artificielle - Le massage cardiaque externe ( MCE ) - Brutalement, la personne avale de travers et suffoque : Manœuvre de Heimlich - Que faire si une personne convulse - Les hémorragies - Les plaies simples - Les sections de membres - Traumatisme violent ou chute grande hauteur - Blessures à la tête, au cou, dos et bassin, la victime est consciente - Fractures de membre - Entorse - Blessures aux yeux - Les brûlures - Que faire si une personne à des vêtements en feu - Accidents électriques - Les intoxications - Comment appeller ?


Comment vérifier qu'une personne est consciente

Lui poser des questions simples : " ça va ? quel jour est-on ? quel est votre nom ?"

Si elle ne répond pas, si elle ne parle pas, lui demander d'exécuter des ordres simples : " serrez-moi les mains, ouvrez les yeux "

Si elle répond aux questions ou aux ordres simples : la personne est consciente.

Si elle ne répond pas aux questions ni aux ordres simples: la personne est inconsciente. ( dans le coma )


Dès qu'on a constaté que la personne est inconsciente et si on est tout seul, crier " A L'AIDE "


sommaire



La libération des voies aériennes ( LVA )

Elle s'effectue dès qu'on a reconnu qu'une personne est inconsciente.

Elle doit permettre à la victime de mieux respirer ou à la ventilation artificielle de mieux s'effectuer.

Elle consiste à :

Dégrafer immédiatement la cravate ou le foulard, le col de chemise, la ceinture.

Basculer prudemment la tête de la victime en arrière en posant votre main sur le front de la victime et en soulevant son menton avec votre autre main.
Vérifier, en ouvrant la bouche, qu'aucun corps étranger ne s'y trouve. Si oui le retirer.

sommaire


Vérifier que la personne inconsciente respire

Tout en maintenant la position décrite ci-dessus :

Approchez votre joue de la joue de la victime tout en regardant son thorax :

Si on voit le soulèvement du thorax.
Si on entend le bruit de la respiration.
Si on sent le souffle sur sa propre joue.

La victime respire.

Dans ce cas, il faut la mettre immédiatement en position latérale de sécurité (cf. Chapitre PLS)

Si au bout de 10 secondes maximum, rien n'est perçu :

La victime est en arrêt respiratoire.


A ce moment et si malgré votre appel " A L'AIDE " vous êtes toujours seul, allez prévenir le 18 ou le 15, ou le 112.
Puis revenez rapidement pratiquer une ventilation artificielle ( cf chapitre ventilation artificielle.).
Si vous avez un témoin, faites-le prévenir le 18, ou le 15 ou le 112 et commencez immédiatement une ventilation artificielle.


sommaire



La mise en position latérale de sécurité (PLS )


C'est un geste fondamental pour toute personne qui est inconsciente et qui respire.

Elle doit être effectuée le plus tôt possible.

Elle permet d'éviter que d'éventuels vomissements ou saignements n'envahissent les poumons et ne provoquent la mort de la victime.

Elle consiste à tourner la personne sur le côté en réalisant un trépied avec les jambes pour la caler. La face doit être dirigée vers le sol .

Dès la personne mise en PLS et si malgré votre appel " A L'AIDE " vous êtes toujours seul, allez prévenir le 18 ou le 15, ou le 112.

Si vous avez un témoin, faites-lui prévenir les secours. Pendant ce temps, couvrez et surveillez la victime en étant prêt à agir si elle passe en arrêt respiratoire.


sommaire


La ventilation artificielle

Elle est destinée à remplacer la respiration chez quelqu'un qui est inconscient et en arrêt ventilatoire.

A/ Le bouche à bouche

La personne est inconsciente et ne respire plus ( constaté sur 10 secondes ).

Dans la même position que pour la LVA, pincez le nez de la victime avec la main qui est sur le front.
Recouvrez complètement la bouche de la victime avec votre propre bouche et soufflez.
Dès le début de soulèvement de la poitrine de la victime, arrêtez de souffler et reprenez une inspiration pour souffler à nouveau.
Il faut réaliser environ 16 insufflations par minute.
Il faut continuer ces insufflations jusqu'à l'arrivée des secours ou jusqu'à la reprise franche de la ventilation.

Dans ce cas, si la victime est toujours inconsciente, mettez-la en position latérale de sécurité.


B/ Le bouche à nez bouche :

Chez le tout petit enfant, le sauveteur va recouvrir avec sa bouche, la bouche et le nez de l'enfant. C'est le bouche à nez bouche.



Si au cours des 5 premières insufflations, aucun mouvement de toux ou spasme n'est perçu chez la victime, il faut immédiatement associer au bouche à bouche un massage cardiaque externe.( cf. chapitre suivant ).


sommaire



Le massage cardiaque externe ( MCE )

Il s'effectue sur une personne inconsciente, qui ne respire plus, et chez qui, lors des 5 premières insufflations, aucune réaction n'a été notée. ( pas de toux, ni spasme, ni geste )

Il doit être systématiquement précédé d'un bouche à bouche ou d'un bouche à nez bouche.

Il consiste à remplacer manuellement les contractions du cœur qui est arrêté en appuyant rythmiquement sur le thorax.


Si après avoir crié " A l'aide ! ", vous êtes toujours seul, allez prévenir le 18 ou le 15, ou le 112.

S'il s'agit d'une noyade, d'une intoxication par drogue ou médicaments ou d'un enfant de moins de 8 ans, effectuez un bouche à bouche et un massage cardiaque pendant une minute avant d'aller prévenir les secours.


A/ Chez un enfant de plus de 1 an:

Mettez la victime sur un plan dur.( sur une table pour un enfant, par terre pour un adulte)
Puis se placez-vous à genou sur le côté de la victime, votre genou du haut au niveau de son épaule.
Avec vos pouces, repérez rapidement le milieu de son sternum et placez le talon de votre main du bas sur le sternum, à ras du pouce de la main du haut.
Mettez la main du haut sur l'autre.

Avec les bras biens tendus appuyez sur le sternum pour l'enfoncer de 2 à 3 centimètres.



B/ Chez un nourrisson :

Appuyer avec 2 doigts sur le sternum, au niveau d'une ligne qui réunirait les 2 mamelons.




C/ Rythme du bouche à bouche et du massage cardiaque :

S'il s'agit d'une personne de plus de 8 ans, il faudra associer 2 insufflations pour 15 compressions du thorax, et ce, jusqu'à l'arrivée des secours ou jusqu'à la reprise franche de la ventilation. ( Dans ce cas, si la victime est toujours inconsciente, on la mettra en position latérale de sécurité.)

Le rythme devra se rapprocher de 100 compressions par minute.

S'il s'agit d'un enfant de moins de 8 ans, il faudra associer 1 insufflation pour 5 compressions du thorax.


sommaire



Brutalement, la personne avale de travers et suffoque : Manœuvre de Heimlich

La personne se lève brutalement de table en se tenant la gorge, aucun son ne sort de sa bouche grande ouverte, elle ne respire plus.

A/ Chez un enfant de plus de 1 an et chez un adulte :

Penchez-le en avant et donnez-lui 5 tapes sèches dans le dos, entre les 2 omoplates.

Dès que le corps étranger ressort :

arrêtez les tapes,
laissez-le tousser,
rassurez la personne,
prenez l'avis d'un médecin ou composez le 15.


Si après les 5 tapes, le corps étranger n'est pas sorti : pratiquez la manœuvre de Heimlich :

placez-vous derrière la victime,
mettez votre poing dans le creux, au niveau de l'estomac,
entourez le poing fermé de votre autre main,
tirez fermement vers vous en remontant légèrement, " comme une virgule ",
pratiquez ceci 5 fois de suite, si le corps étranger n'est toujours pas ressorti.



Si le corps étranger ressort :

arrêtez les compressions,
laissez-le tousser,
rassurez la personne,
prenez l'avis d'un médecin ou composez le 15.

Si après les 5 compressions le corps étranger n'est toujours pas, sorti refaire une série de 5 tapes dans le dos, puis 5 compressions abdominales.

Si la victime perd connaissance, prévenez ou faites prévenir le 18 ou le 15 ou le 112

Entamez immédiatement un bouche à bouche et un massage cardiaque. ( le massage cardiaque constitue en soi un succession de petites manœuvres de Heimlich )


B/ Chez un nourrisson :

Appliquez la même séquence 5 tapes dans le dos, 5 compressions.

Mais : les compressions ne sont pas abdominales mais thoraciques en appliquant la technique à 2 doigts du massage cardiaque du nourrisson.




sommaire


Que faire si une personne convulse

La personne est inconsciente, à les mâchoires serrées et effectue des gestes désordonnés ( convulsions ). Elle peut présenter une plaie du cuir chevelu ou de la face due à la chute lors de la perte de connaissance brutale.

Attendez la fin des convulsions sans toucher à la victime.
Dès la fin des convulsions, elle va rester inconsciente un certain temps.
Mettez-la immédiatement en PLS en la couvrant et en surveillant sa ventilation.
Prévenez ou faire prévenir le 18 ou le 15 ou le 112

sommaire



Les hémorragies


Une hémorragie est un écoulement de sang très important qui imbibe en quelques secondes un tissu et qui ne s'arrête pas spontanément.

Appliquez un tissu propre sur la plaie.
Tout en appuyant sur la plaie, allongez immédiatement la personne.
Appuyez pendant 5 minutes.

Si la blessure est à l'extrémité d'un membre, surélevez ce membre pour diminuer le saignement.
Si le saignement cesse, fixez le tissu avec un lien large.
Ne rien donner à boire ni à manger. ( A cause d'une éventuelle anesthésie )

Prévenez le 18 ou le 15 ou le 112.


Si le saignement reste abondant, malgré la compression, et si vous n'avez pas suivi une formation officielle aux gestes de premiers secours, posez un garrot en utilisant un lien large et serrez juste ce qu'il faut pour arrêter l'hémorragie.
Si l'hémorragie est très importante et que vous ayez des plaies sur vos propres mains, et que vous ne connaissiez pas bien la victime : posez un garrot.
Couvrez la personne, en laissant bien apparent le membre ou à été posé le garrot.

Prévenez le 18 ou le 15 ou le 112 en précisant qu'un garrot a été posé.

Si la personne saigne du nez, faites la pencher en avant et comprimer la narine qui saigne pendant 5 minutes.

Si le saignement persiste de façon abondante après 5 minutes de compression, prévenez un médecin, ou rendez-vous aux urgences de l'hôpital, ou faites le 18 ou le 15 ou le 112.


sommaire


Les plaies simples

Ce sont des petites coupures superficielles, des éraflures.

Nettoyez la plaie avec du savon ou une solution antiseptique.
Protégez la plaie par un pansement adhésif.
Demandez si la personne est correctement vaccinée contre le tétanos.

Si la plaie devient douloureuse, rouge, chaude, gonflée ou suppure, consultez un médecin.


sommaire


Les sections de membres


Allongez la personne immédiatement.
Ne lui donnez-pas à boire.
Si le saignement est abondant, posez un garrot le plus près possible de la section.

§ Prévenir ou faire prévenir le 18 ou le 15 ou le 112, en précisant qu'il s'agit d'une section de membre et qu'un garrot à été posé.

§ Mettez le membre sectionné dans un sac en plastique et déposez-le sur de la glace. Il ne faut jamais de contact direct avec la glace.
§ Couvrez la personne, en laissant bien apparent le membre ou à été posé le garrot.

sommaire



Traumatisme violent ou chute grande hauteur


Ne pas déplacer la victime sauf en cas d'absolue nécessité ( danger immédiat : feu, sur accident…)
Ne rien lui donner à boire +++.


A/ Vérifiez l'absence d'hémorragie :

S'il y en a une, arrêtez-la ( cf. fiche les hémorragies ) .


B/ Vérifiez la conscience :

En lui posant des questions simples : " ça va ? quel jour est-on ? quel est votre nom ?…"
Et si elle ne répond pas ou ne parle pas, en lui demandant d'exécuter des ordres simples : " serrez-moi les mains, ouvrez les yeux "
( Cf. fiches des gestes techniques du secourisme )


Si la personne est consciente :

Demandez-lui ou elle à mal.

Alertez ou faites alerter le 18 ou le 15 ou le 112.


En attendant les secours :

Demandez-lui de ne pas bouger.
En fonction du temps, protégez-la du soleil ou +++ du froid ( couvrez-la avec des vêtements ou une couverture ).
Immobilisez sa tête dans la position ou elle se trouve en mettant vos mains des 2 côtés de la tête.
Rassurez-la.


Si la personne est inconsciente:

Si vous êtes seul criez " A l'aide "
Libérez les voies aériennes en dégrafant immédiatement le col, la cravate et la ceinture et vérifiez la ventilation.

Si la personne convulse :

Elle est inconsciente à les mâchoires serrées et effectue des gestes désordonnés ( convulsions )
Attendez la fin des convulsions sans toucher à la victime.
Dès la fin des convulsions, elle va rester inconsciente un certain temps.
Agir alors comme dans le paragraphe suivant.

C/ Vérifiez la respiration :.( cf. fiche les gestes techniques du secourisme)


Si la victime est dans le coma et respire :

Mettez-la immédiatement en position latérale de sécurité. ( cf. fiche les gestes de secourisme : PLS)

Faites prévenir ou prévenez le 18 ou le 15 ou le 112.


En attendant les secours :

En fonction du temps, protégez-la du soleil ou +++ du froid ( la couvrir avec des vêtements ou une couverture ).

Surveillez sa ventilation en étant prêt à agir si elle s'arrête de respirer(cf. fiche les gestes de secourisme ).

Si la victime est dans le coma et ne respire pas :

Alertez ou faites alerter le 18 ou le 15 ou le 112.

Puis pratiquez dès que possible 5 insufflations par bouche à bouche (cf. fiche les gestes de secourisme).

Si aucun mouvement de toux ou spasme n'est perçu lors de ces insufflations , associez un massage cardiaque externe à ces insufflations.( cf. fiche les gestes de secourisme)


sommaire



Blessures à la tête, au cou, dos et bassin, la victime est consciente

Ne déplacez pas la victime sauf absolue nécessité ( danger immédiat : feu, sur accident…)
Ne rien lui donner à boire.


A/ Demandez-lui ou elle à mal.

Alertez ou faites alerter le 18 ou le 15 ou le 112.

B/ En attendant les secours :

Demandez-lui de ne pas bouger.
En fonction du temps, protégez-la du soleil ou +++ du froid ( couvrez-la avec des vêtements ou une couverture ).
Immobilisez sa tête dans la position ou elle se trouve en mettant vos mains des 2 côtés de la tête.
Rassurez-la.


sommaire



Fractures de membre

Si possible ne pas déplacer la victime, ne pas la faire boire.

S'il y a une hémorragie important en dehors du foyer de fracture : arrêtez-la en comprimant la plaie avec un linge propre( cf. fiche hémorragie )

Si l'hémorragie est importante au niveau de la fracture ( fracture ouverte ) ne comprimez pas directement sur la fracture. Posez un garrot large au dessus de la fracture, en essayant de bouger le membre le moins possible

S'il n'y a pas d'hémorragie, qu'il y ait une grosse déformation du membre ou pas : n'y touchez pas. ( surtout n'essayez pas de remettre le membre dans l'axe.)



Faites prévenir ou prévenez le 18 ou le 15 ou le 112.


sommaire



Entorse

Evitez de faire marcher le blessé.
Si possible mettez une poche de glace sur la cheville pour limiter le gonflement et diminuer la douleur.
Contactez un médecin ou conduisez-la aux urgences de l'hôpital du secteur.


sommaire



Blessures aux yeux


A/ Blessure par choc violent au niveau de l'œil : ( balle de tennis…)

Regardez l'œil pour vérifier qu'il n'y a pas de plaie visible
En cachant l'autre œil, vérifiez que la victime ne voit pas flou, ou ne voit pas d éclairs lumineux.

Si oui, l'adresser à un médecin ophtalmologiste, aux urgences de l'hôpital ou composer le 18 ou le 15 ou le 112.


B/ Blessure par objet pointu ou tranchant :

Regardez l'œil pour vérifier qu'il n'y a pas de plaie visible, et qu'aucun liquide ne sort de l'œil.
Si oui, allongez la personne sur le dos, en lui demandant de ne pas bouger, de ne pas crier, ni si possible, de ne pas tousser ou éternuer.
Posez un pansement propre sur les 2 yeux.

Composer le 18 ou le 15 ou le 112.


C/ Brûlure chimique au niveau des yeux : ( acide, soude, eau de javel…)

Tout en maintenant les paupières écartées, rincez immédiatement l'œil pendant 10 minutes à grande eau et à température ambiante.
Protégez l'œil par une compresse de gaze ou un tissu propre.

Composer le 18 ou le 15 ou le 112.


D/ Poussière dans l'œil :

Demandez à la personne de bouger la paupière pour faire glisser la poussière dans le coin de l'œil.
Retirez-la avec le coin d'un linge propre ou d'une compresse sans frotter le blanc de l'œil.
En cas d'échec n'insistez pas et consultez un médecin.
Si la sensation de poussière dans l'œil persiste, si l'œil reste rouge ou devient douloureux, si la vision se trouble :

consultez un médecin ophtalmologiste, ou allez aux urgences de l'hôpital ou composez le 18 ou le 15 ou le 112.


E/ S'il s'agit d'une limaille de fer plantée dans l'œil :

N'essayez surtout pas de la retirer,
Consultez immédiatement un médecin ophtalmologiste ou rendez-vous aux urgences de l'hôpital. ( il y a risque de formation rapide et définitive de rouille sur la cornée et donc diminution de la vision )


sommaire


Brûlure simple par chaleur

Il s'agit d'une brûlure dont la surface est inférieure à la moitié de la paume de la main de la victime.
Refroidissez immédiatement la brûlure, en faisant ruisseler sur elle l'eau du robinet à température ambiante pendant 5 minutes ou jusqu'à la cessation de la douleur ;.



N'appliquez de pommade spécifique, à l'exclusion de tout autre produit, qu'après un avis spécialisé ( médecin ou pharmacien ).

En cas de coup de soleil important chez un petit enfant, un avis médical est conseillé.

sommaire



Brûlure grave par chaleur

Déshabillez la victime, dans la mesure ou les vêtements ne collent pas à la peau, surtout s'il s'agit projection de liquide brûlant qui a imprégné les vêtements.
Refroidissez la brûlure en arrosant la victime avec une eau entre 5 et 25 degrés pendant un maximum de 5 minutes.
Mettez-la si possible sur un drap propre.
Ne lui donnez pas à boire.



Prévenez ou faites prévenir le 18 ou le 15 ou le 112.

sommaire


Brûlure par produit chimique

Si nécessaire déshabillez la victime en faisant attention de ne pas vous brûler vous même..
Rincez-la abondamment avec de l'eau tiède. ( douche )
Ne lui donnez-pas à boire.

Prévenez ou faites prévenir le 18 ou le 15 ou le 112.

sommaire


Brûlures électriques

Elles peuvent être de 2 types :

Soit due à un " flash " et c'est une brûlure par chaleur ( le courant électrique n'a pas pénétré dans le corps )
Soit due à une " électrocution ", le courant électrique à traversé le corps.

En cas de flash, la conduite à tenir est celle d'un brûlure par chaleur.
En cas d'électrocution, outre le risque d'arrêt cardiaque, les brûlures, quoique peu spectaculaires peuvent être très graves, car en profondeur. Elles seront d'autant plus graves que le voltage est élevé, qu'elle survient chez un petit enfant ( intérêt des caches prises ), que le point d'entrée du courant se trouvera au niveau des doigts, de la bouche. S'il n'y a pas de perte de connaissance, ( sinon agir en conséquences : cf. fiche les gestes techniques du secourisme ), protégez la brûlure par un pansement propre.

Prévenez ou faites prévenir le 18 ou le 15 ou le 112.


sommaire


Que faire si une personne à des vêtements en feu

Empêchez-la de courir.
Allongez-la sur le sol.
Si possible, arrosez ses vêtements avec de l'eau.
S'il n'y a pas d'eau essayez de l'enrouler dans une couverture, un plaid, une veste…
Ne pas utiliser de tissu synthétique.
En l'absence de tout moyen, demandez-lui de se rouler par terre.
Dès l'extinction agissez en fonction des possibilités et de la gravité.


sommaire


Accidents électriques

Ils sont dus au contact entre un conducteur électrique dénudé et une partie du corps humain.
Ils peuvent être très graves par les atteintes sur le cœur lui même ( risque d'arrêt cardiaque ) et par les brûlures profondes qu'ils entraînent.


1/ Protégez-vous vous même :

Il ne faut jamais toucher la victime sans, de préférence, avoir coupé le courant. A défaut débrancher le fil en cause à l'aide d'un isolant ( manche à balais en bois …)


2/ Vérifiez l'absence d'hémorragie ( chute d'un escabeau… ):

Si elle existe, arrêtez-la ( cf. fiche les hémorragies ) .


3/ Vérifiez la conscience :

Posez-lui des questions simples : " ça va ? quel jour est-on ? quel est votre nom ?…"
Si elle ne répond pas ou ne parle pas, demandez-lui d'exécuter des ordres simples : " serrez-moi les mains, ouvrez les yeux "
( Cf. fiches des gestes techniques du secourisme )


Si la personne est consciente :

Demandez-lui ou elle à mal ( traumatisme du à la chute éventuelle ),
Recherchez une brûlure. Le refroidissement d'une brûlure par électrocution ne sert à rien. Seul le " flash " électrique qui est une brûlure thermique doit être refroidi.

Alerter ou faire alerter le 18 ou le 15 ou le 112.


En attendant les secours :

Demandez-lui de ne pas bouger, ne la faites pas boire.
En fonction du temps, protégez-la du soleil ou +++ du froid ( couvrez-la avec des vêtements ou une couverture ).
Si nécessaire, immobilisez sa tête dans la position ou elle se trouve en mettant vos mains des 2 côtés de la tête.
Rassurez-la.

4/ Si la personne est inconsciente :

Libérez les voies aériennes en dégrafant immédiatement le col, la cravate et la ceinture.


5/ Vérifiez la respiration :.

Si la victime est dans le coma et respire :

Si vous êtes seul criez " A l'aide "

Mettez immédiatement la victime en position latérale de sécurité.

Faites prévenir ou allez prévenir le 15 ou le 18 ou le 112.

En attendant les secours :

En fonction du temps, protégez-la du soleil ou +++ du froid ( couvrez-la avec des vêtements ou une couverture ).

Surveillez sa ventilation en étant prêt à agir si elle s'arrête de respirer(cf. fiche les gestes de secourisme )


Si la victime est dans le coma et ne respire pas :

Commencez une ventilation artificielle (cf. fiche les gestes de secourisme).

Si aucun mouvement de toux ou spasme n'est perçu lors de ces insufflations , associez un massage cardiaque externe à ces insufflations, dont le rythme sera fonction de l'âge de la victime..( cf. fiche les gestes de secourisme).

Si malgré votre appel " A l'aide " vous êtes toujours seul, vous devez effectuer une réanimation d'une minute avant d'aller prévenir les secours.

Dès votre retour, reprenez immédiatement le bouche à bouche et le massage cardiaque jusqu'à l'arrivée des secours.


sommaire


Intoxications par des médicaments


A/ Elles peuvent être :

Accidentelles :

Enfant qui prend les médicaments pour des bonbons ( d'ou l'intérêt de l'armoire à pharmacie qui ferme à clef )
Surdosage de la personne âgée qui se trompe dans les doses.

Volontaires (tentatives de suicide )


B/ Si la personne est consciente ou anormalement somnolente:

Allongez-la ou laissez-la allongée.

Ne lui faites rien avaler+++.

Stimulez-la pour la maintenir éveillée

Essayez de savoir, le nom des médicaments, la quantité absorbée, l'heure de la prise et avec quoi il ont été pris.( recherchez les étuis vides dans la poubelle, des bouteilles d'alcool..).

Prenez contact avec un médecin, le centre anti-poison local, ou appelez le 18 ou le 15 ou le 112.


C/ Si la personne convulse :

Elle est inconsciente à les mâchoires serrées et effectue des gestes désordonnés ( convulsions )
Si vous êtes seul : criez " A l'aide "
Libérez les voies aériennes en dégrafant immédiatement le col, la cravate et la ceinture.
Attendez la fin des convulsions sans y toucher.
Dès la fin des convulsions, elle va rester inconsciente un certain temps, vérifiez qu'elle respire et mettez-la immédiatement en position latérale de sécurité.( cf. fiche les gestes techniques du secourisme : PLS )
Faites prévenir ou allez prévenir le 15 ou le 18 ou le 112

D/ Si la personne est inconsciente :


Si vous êtes seul criez " A l'aide "
Libérez les voies aériennes en dégrafant immédiatement le col, la cravate et la ceinture.


E/ Vérifiez la respiration :.( cf. fiche les gestes techniques du secourisme).

Si la victime est dans le coma et respire :

Mettez-la immédiatement en position latérale de sécurité.( cf. fiche les gestes de secourisme : PLS )

Faire prévenir ou prévenir le 15 ou le 18 ou le 112.

En attendant les secours :

En fonction du temps, protégez-la du froid ( couvrez-la avec des vêtements ou une couverture).

Surveillez sa ventilation en étant prêt à agir si elle s'arrête de respirer (cf. fiche les gestes de secourisme )


Si la victime est dans le coma et ne respire pas :

Si vous êtes plusieurs : faites alerter le 18 ou le 15 ou le 112.

Démarrez un bouche à bouche

Si aucun mouvement de toux ou spasme n'est perçu lors de ces insufflations , associez un massage cardiaque externe à ces insufflations, dont le rythme sera fonction de l'âge de la victime..( cf. fiche les gestes de secourisme).


Si vous êtes seul :

Pratiquez immédiatement 1 minute de bouche à bouche avec éventuellement massage cardiaque si aucune réaction n'est perçue au cours des insufflations.(cf. fiche les gestes de secourisme).

Puis partez alerter le 18 ou le 15 ou le 112.

En revenant reprendez le bouche à bouche et le massage cardiaque jusqu'à l'arrivée des secours.

sommaire


Intoxication par des produits domestiques

Eau de Javel, liquide vaisselle, produits pour déboucher les canalisations., acides, nettoyants pour four….


A/ Si la personne est consciente.

Ne lui faites rien avaler ( l'absorption de lait comme antipoison ne sert strictement à rien ).
+++ Surtout ne la faites pas vomir : brûlure à l'aller et au retour.
Essayez de sentir l'odeur du produit lors de l'expiration.
Recherchez dans la bouche des traces de brûlure ou du sang.

Appelez le centre anti-poison local, ou le 18, ou le 15, ou le 112.


B/ Si la personne convulse, est inconsciente, ou en arrêt respiratoire, ou en arrêt cardiaque :

Agissez comme décrit dans la fiche technique des gestes de secourisme.

sommaire


Intoxication par des produits dégageant des vapeurs irritantes ou toxiques.

Si la personne est visible et ne peut sortir d'elle même, bloquez votre respiration et sortez-la en l'attrapant comme vous pouvez, et mettez-la en zone saine.
Si les vapeurs sont simplement irritantes, aérez le local et sortez.

A/ Si la personne est consciente,

Si elle tousse ou suffoque : laissez-la assise+++.
Si elle à la tête qui tourne, laissez-la se mettre dans la position dans laquelle elle se sent le mieux.
Essayez de savoir quel est le produit en cause et combien de temps la personne à été exposée.

Prévenez le 18 ou le 15 ou le 112.

Surveillez sa conscience et sa respiration.


B/ Si elle convulse,

Attendez la fin des convulsions avant de la mettre en PLS


C/ Si la personne est inconsciente, ou en arrêt respiratoire, ou en arrêt cardiaque :

Agissez comme décrit dans la fiche technique des gestes de secourisme.

sommaire


Intoxication par les plantes ou " intoxication de la dînette "

Elles sont dues à différents végétaux que les enfants absorbent en jouant à la dînette. .
Elle peuvent parfois être très graves.( +++ : 3 graines d'if mâchées tuent un enfant, laurier rose, ricin, colchique, digitale, baies de lierre, houx…. )
Les signes peuvent être : pâleur, des sueurs ++, une hyper salivation, des nausées, des vomissements voire des convulsions un coma, un arrêt respiratoire ou un arrêt cardiaque
Il faut savoir quelles sont les plantes en cause, les garder pour les montrer au médecin et conserver aussi les vomissements.

Appelez un médecin, ou le centre anti-poison local, ou le 18, ou le 15, ou le 112.

Si apparaissent des troubles de la conscience, des convulsions, un coma, un arrêt respiratoire, voire un arrêt cardiaque, agissez comme décrit dans la fiche : les gestes techniques du secourisme

Appeler le 18, ou le 15, ou le 112.



sommaire



Comment appeller ?

Lors d'un appel à un service de secours, il convient d'être le plus calme et précis possible.

La plupart du temps, vous tomberez sur un disque enregistré qui vous précise le nom du service que vous appelez et les renseignements que vous devrez donner. Ne commencez pas à parler sur le disque.

Lorsque l'opérateur décroche :

Parlez-lui le plus calmement possible, on gagne du temps à ne pas avoir à faire répéter.

Les points suivants seront précisés :


1/Quel est le problème ?

Maladie.
Accident.
Intoxication
Brûlures
Electrocution.
Incendie…


2/L'adresse exacte :

Ville, village, lieu-dit
Numéro,
Rue, avenue, place, …
Numéro de cage d'escalier.
Etage.
Numéro de porte, ou porte droite face ou gauche.
Numéros de code d'entrée ou interphones.


3/Le nombre de personnes concernées.


4/L'état de gravité de la ou des personnes :

Consciente
Comateuse
En arrêt respiratoire ou cardiaque…..


5/Les premières mesures effectuées et les premiers gestes accomplis/

Arrêt d'une hémorragie, pose d'un garrot.
Mise en PLS
Bouche à bouche, massage cardiaque….

6/Précisez votre numéro de téléphone ou le numéro de la borne d'appel ( En principe ils s'affichent automatiquement )

7/Attendre éventuellement un conseil avant de raccrocher.


sommaire



Les gestes techniques de secourisme décrits dans ces fiches sont conformes à ceux du Guide National de Référence de l'Observatoire National du Secourisme Français. Source Pompiers de Paris www.bspp.fr

Horloge
Login
Pseudo :
Pass :
 Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

  Membres
 · Admins : 4
 · Membres : 21 [Liste]
 · Dernier : Gwenegan
  Qui est en ligne ?
 · Visiteur : 1
 · Membre : 0
 · Admin : 0
Webmaster
Profil
Contact
Design adapté par DeuS.
Les sapeurs pompiers de La Bernardière vous souhaitent une bonne visite sur leur site.
Ce site à été créé par
Sébastien Hervouet
et mis à jour par Daniel